النوع الاجتماعي
نتائج البحث (756)

Plan cadre des Nations Unies d’aide au développement (UNDAF) : 2017-2021

Sous l’égide du Coordonnateur Résident des Nations unies au Maroc, l’ONU fournit un appui technique au Gouvernement marocain pour le développement économique et social du pays. L'UNDAF 2017-2021 a été signé le 11 juillet 2017 par le ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale et le Coordonnateur Résident du Système des Nations unies au Maroc, en présence des représentants des Agences, Fonds, Programmes et Entités du Système des Nations unies au Maroc et des partenaires nationaux, institutionnels et la société civile. Le document a été élaboré de manière participative sur la base des priorités nationales de développement, des avantages comparatifs du Système des Nations unies et des leçons tirées de l’évaluation de l’UNDAF 2012-2016. Il constitue une réponse conjointe du Gouvernement marocain, du Système des Nations unies et des partenaires concernés aux problématiques de l’inégalité, l’iniquité et de la vulnérabilité. Les priorités et les résultats sont fondés sur les principes inscrits dans la Constitution de 2011, ainsi que sur les valeurs universelles des droits de l’homme, d’égalité de genre et d’équité.

Synthèse de l’édition 2017 du Rapport sur le Budget axé sur les Résultats tenant compte de l’aspect Genre

Le rapport traite les efforts et les mécanismes poursuivi par les institutions et les départements ministérielles en vue de renforcer l’appropriation BSG, à partir d’échange des connaissances, de l’expertise et de développement de la recherche en matière de financement de l’égalité et de protéger les droits des femmes. Le rapport traite également les programmes d’appui social ayant pour but et de réduire l’inégalité de genre.

Plan gouvernementale pour l’égalité des sexes : 2012-2016

Le plan gouvernemental pour l’égalité des sexes vise à promouvoir l’égalité des sexes, à travers, essentiellement, le développement de politiques et de programmes sectoriels qui contribuent à l’égalité entre les sexes, la consolidation de la protection juridique des femmes et le renforcement de leurs accès aux postes de responsabilité.

Plan gouvernementale pour l’égalité « ICRAM » : 2012-2016

Le Plan Gouvernemental pour l’Egalité « ICRAM : Initiative Concertée pour le Renforcement des Acquis des Marocaines», adopté le 06 juin 2013 par le conseil du Gouvernement, est un outil destiné à traduire les engagements en matière de promotion des conditions des femmes marocaines tels que exprimés dans le programme gouvernemental 2012-2016, et ce en tenant compte des défis liés à la mise en œuvre démocratique des dispositions de la constitution de 2011 et des engagements du Maroc pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Ce plan constitue également un cadre pour une convergence des différentes initiatives prises en vue de l’intégration des droits des femmes dans les politiques publiques et les programmes de développement, en parfaite harmonie avec les exigences actuelles visant à attribuer un caractère régional et local à ces politiques et programmes.

Projet de loi de finances pour l’année budgétaire 2016 : Rapport sur budget axe sur les résultats tenant compte de l’aspect genre.

le Royaume s’est doté, en 2015, d’une nouvelle Loi Organique relative à la Loi de Finances (LOF) qui assoit les instruments d’une approche de gestion de proximité au service du développement et du bien-être des citoyennes et des citoyens et instaure un dispositif de redevabilité clairement sensible au genre. C'est dans ce contexte que la Budgétisation Sensible au Genre "BSG", approchée sous le prisme des droits humains, affirme, non seulement son utilité instrumentale et opérationnelle, mais aussi sa vocation fondatrice de politiques publiques orientées vers la jouissance effective des différentes générations des droits de l'Homme sans distinction aucune dans le cadre d'une démocratie participative respectueuse de la dignité humaine. C’est à l’aune de ces développements, que la première partie du Rapport sur le Budget Genre 2016 a été dédiée à l’analyse des efforts consentis par le pays en termes d’enrichissement de son arsenal juridique, législatif, réglementaire et institutionnel et ce, en parfaite adéquation avec les engagements pris dans le cadre général des mécanismes onusiens relatifs au respect des droits de l’Homme et au regard plus particulier du respect des principes de l’égalité de genre telle qu’elle est inscrite dans sa loi fondamentale. La deuxième partie de cette édition met en exergue l’état des lieux, les défis à relever ainsi que les voies d’amélioration à prospecter par les différents ministères en matière de programmation et de planification en vue d’assurer une jouissance effective des femmes et des hommes des trois générations des droits civils, politiques, économiques, sociaux, culturels et environnementaux.

Projet de loi de finances pour l’année budgétaire 2017 : rapport sur les ressources humaines

Les catégories du personnel de la fonction publique retenues dans le présent rapport se limitent aux fonctionnaires des administrations publiques dont les rémunérations sont imputées sur le budget général et excluent le personnel des collectivités territoriales et les employés des établissement publics.

Projet de loi de finances pour l’année budgétaire 2018 : Rapport sur budget axe sur les résultats tenant compte de l’aspect genre.

La 13éeme édition du Rapport sur le Budget axé sur les Résultats tenant compte de l’aspect Genre acte un nouveau palier d’application des dispositions de la nouvelle Loi organique relative à la Loi de Finances (LOF) adoptée en 2015 y compris celles relatives à la prise en compte de la dimension de la genre dans les pratiques de programmation des Départements ministériels relatées par l’article 39. Cet article stipule qu’à chaque programme, relevant d’un même Ministère ou d’une même institution publique, décliné en projets et actions est désormais associé à des objectifs clairs et chiffrés, auxquels sont associés des indicateurs concerts, pertinents et faibles , mesurant les résultats des actions menées, notamment , du point de vue genre. C’est dans cette lignée que la présente édition du Rapport sur le Budget axé sur les Résultats et tenant compte de l’aspect Genre fait état, dans sa première partie , des avancées enregistrées en terme d’harmonisation du cadre juridique national avec les instruments internationaux pour la promotion des droits des femmes ratifiés par notre pays, ainsi que des efforts déployés et en perspective pour une meilleure intégration de la femme marocaine dans les circuits de production et de création de la richesse nationale. La deuxième partie du Rapport met en exergue les efforts entrepris par les Départements Ministériels pour promouvoir l’égalité de genre dans leurs stratégies d’action, moyennant l’application et l’appropriation à des degrés divers de l’article 39 de la nouvelle LOF .

Améliorer vos performances en matière d’égalité professionnelle : projet Wad3yeti ‘Agir pour l’égalité de genre’

Ce document présente le projet Wad3yeti (Agir pour l’égalité de genre) financé par le Département Américain du Travail (USDOL). Qui a pour but d’Améliorer les conditions d’accès et de maintien des femmes dans le milieu professionnel au Maroc.

Promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie économique, sociale, culturelle et politique : Concrétiser l’égalité entre les femmes et les hommes, une responsabilité de tous : concepts, recommandations normatives et institutionnelles

Ce premier rapport porte sur les concepts, sur les recommandations à caractère normatif, et sur les mesures d’ordre institutionnel. Son objectif est double : il vise, d’une part, à contribuer à éclairer la compréhension du thème de l’égalité et à mettre en exergue la force normative du principe de non-discrimination à l’égard des femmes ; d’autre part, il énonce une série de recommandations destinées à améliorer, au plan institutionnel, l’élimination et la prévention des discriminations en raison du sexe ainsi que la promotion active de l’égalité.

Objectif 3 « Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes »

C’est un chapitre du rapport National 2015 « le Maroc entre Objectifs du Millénaire pour le Développement et Objectifs de Développement Durable : les acquis et les défis ». Ce document montre que le Maroc a enregistré des avancées notables en matière d’égalité des sexes et d’autonomisation des femmes grâce à la convergence de deux facteurs : une volonté politique exprimée au plus haut niveau de l’Etat et l’implication et le dynamisme des forces vives de la société et des différents acteurs politiques et associatifs.

A Conceptual Study on Women Empowerment-Facts and Realities

This document shows that India has enacted many constitutional and legislative provisions for empowerment of women. Many development schemes especially for women have also been launched for improving their fortune. Such measures have started giving positive outcomes relating to women's problems. But the position of women in this country still leaves much to be desired. Top priority should be given in developmental plans for improving female literacy and creating skills and capability among women for enabling them to stand on their own feet. Unless the process of development is properly engendered, it shall remain endangered. No doubt women have the potential to achieve an equal footing with men. But, it is the social practices and male attitudes that are making an effective and invisible barrier preventing women from rising above a certain point. Empowerment of women could only be achieved if their economic and social status is improved. This could be possible only by adopting definite social and economic policies with a view of total development of women and to make them realize that they have the potential to be strong human beings. The first and foremost priority should be given to the education of women, which is the grass root problem.

Directives en vue d’interventions contre la violence basée sur le sexe dans les situations de crise humanitaire -Centrage sur la prévention et la réponse à la violence sexuelle dans les situations d’urgence

Directives en vue d’interventions contre la violence basée sur le sexe dans les situations de crise humanitaire, centrage sur la prévention et la réponse à la violence sexuelle dans les situations d’urgence, est un outil à l’intention des acteurs sur le terrain afin de mettre au point une approche de la programmation, plurisectorielle et coordonnée, dans les situations d’urgence. Il offre des conseils pratiques de sorte que les programmes de protection et d’assistance humanitaires aux populations déplacées soient sûrs et n’augmentent pas, de manière directe ou indirecte, les risques de violence sexuelle pour les filles et les femmes. Ces directives présentent également les services qu’il faudrait mettre en place pour répondre aux besoins des victimes de violence sexuelle.

Gestion clinique des victimes de viol. Développement de protocoles à adopter avec les réfugiés et les personnes déplacées dans leur propre pays

Ce document présente un guide sur la Gestion Clinique des victimes de viol. Développement de protocoles à adopter avec les réfugiés et les personnes déplacées dans leur propre pays. Ce guide contient des informations détaillées, il s’adresse aux prestataires de soins qualifiés (coordinateurs sanitaires, médecins, responsables cliniques, sages-femmes et infirmières) qui développent des protocoles pour la gestion des victimes de viol dans un contexte de crise, en fonction des ressources, des équipements, des médicaments disponibles localement ainsi que des politiques et procédures nationales.

Violence liée au genre-Questions qui apparaissent dans les programmes pour les populations déplacées

Violence liée au genre-Questions qui apparaissent dans les programmes pour les populations déplacées est un compendium de leçons clés apprises durant cinq années de travail dans le cadre de programmes violences liés au genre dans 12 pays. Il se destine au personnel et aux volontaires qui cherchent à protéger les populations déplacées – allant des décideurs à haut niveau aux agents sur le terrain. J’espère que les problèmes, observations et défis retenus ici, ainsi que les idées présentées, non seulement viendront s’ajouter à la connaissance collective de la VLG, mais motiveront également les organisations de l’aide humanitaire à renforcer leur collaboration pour prévenir et répondre à la violence liée au genre.

Dispositions spéciales visant à prévenir l’exploitation et les atteintes sexuelles : une nouvelle stratégie_ Rapport du Secrétaire général_2017

On trouvera exposée dans le présent rapport la stratégie du Secrétaire général visant à améliorer le dispositif de prévention et de répression de l’exploitation et des atteintes sexuelles à l’échelle du système des Nations Unies. Cette stratégie s’articule autour de quatre grandes priorités : placer les victimes au premier rang; mettre fin à l’impunité; collaborer avec la société civile et les partenaires extérieurs; et améliorer les communications stratégiques à des fins de sensibilisation et de transparence. Conformément aux résolutions 57/306 et 70/286 de l’Assemblée générale, le présent rapport offre également des informations sur les allégations d’exploitation et d’atteintes sexuelles qui auraient été commises par des membres du personnel des Nations Unies et des membres de forces internationales, autres que les forces des Nations Unies, agissant sous mandat du Conseil de sécurité. Ces informations portent sur la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2016. Les mesures que l’Assemblée générale est invitée à prendre sont énoncées à la section VIII du présent rapport. Le montant estimatif des ressources nécessaires et les modalités de financement figurent dans l’additif au présent rapport (A/71/818/Add.1). Les dépenses seront financées dans les limites des crédits déjà ouverts au titre du budget programme de l’exercice 2016-2017 et des budgets des opérations de maintien de la paix de l’exercice 2017/18, de sorte qu’il ne sera pas nécessaire de demander des crédits supplémentaires

Dispositions spéciales visant à prévenir l’exploitation et les atteintes sexuelles : une nouvelle stratégie_ Rapport du Secrétaire général_2017

On trouvera exposée dans le présent rapport la stratégie du Secrétaire général visant à améliorer le dispositif de prévention et de répression de l’exploitation et des atteintes sexuelles à l’échelle du système des Nations Unies. Cette stratégie s’articule autour de quatre grandes priorités : placer les victimes au premier rang; mettre fin à l’impunité; collaborer avec la société civile et les partenaires extérieurs; et améliorer les communications stratégiques à des fins de sensibilisation et de transparence. Conformément aux résolutions 57/306 et 70/286 de l’Assemblée générale, le présent rapport offre également des informations sur les allégations d’exploitation et d’atteintes sexuelles qui auraient été commises par des membres du personnel des Nations Unies et des membres de forces internationales, autres que les forces des Nations Unies, agissant sous mandat du Conseil de sécurité. Ces informations portent sur la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2016. Les mesures que l’Assemblée générale est invitée à prendre sont énoncées à la section VIII du présent rapport. Le montant estimatif des ressources nécessaires et les modalités de financement figurent dans l’additif au présent rapport (A/71/818/Add.1). Les dépenses seront financées dans les limites des crédits déjà ouverts au titre du budget programme de l’exercice 2016-2017 et des budgets des opérations de maintien de la paix de l’exercice 2017/18, de sorte qu’il ne sera pas nécessaire de demander des crédits supplémentaires

Observatoire de la jurisprudence relative aux droits des femmes en Tunisie

Nous sommes un réseau d’ONG de Droits Humains et d’avocats/avocates venant de différentes régions à travers la Tunisie. Nous nous efforçons d'utiliser la loi de façon créative afin de promouvoir les droits des femmes devant les tribunaux par le biais des litiges stratégiques et par l'application des normes internationales des droits humains dans des décisions judiciaires. https://www.marsadnissa.tn/fr

Mobilising for Rights Associates ou MRA

est une organisation internationale à but non lucratif basée à Rabat et travaillant à travers le Maghreb. MRA a pour mission de contribuer aux changements dans quatre domaines – juridique, structurel, culturel et relationnel – pour promouvoir les droits humains des femmes. Nous travaillons pour des micro-changements à la base dans les comportements et pratiques afin de renforcer notre activisme pour des réformes à l’échelle macro. Nos stratégies multidimensionnelles sont conçues pour contribuer à des transformations durables pour les femmes. https://mrawomen.ma/language/fr/accueil/

Genre & Commerce Algérie

Cette étude a pour objectif de faire le point sur le processus d’autonomisation des femmes en Algérie à travers « l’intégration genre dans les politiques économiques et les accords commerciaux ». Elle est menée dans le cadre d’un projet couvrant 6 pays de la région MENA Le Centre de la femme arabe pour la formation et la recherche (CAWTAR) et l’Agence Suédoise pour le Développement International (Sida) cherchent au moyen d’une telle étude à générer des connaissances pour renforcer les capacités techniques des institutions et des organisations gouvernementales et non gouvernementales de la région, le but étant d’encourager

Genre & Commerce Sommaire Maroc

Cette étude a pour objectif de faire le point sur le processus d’autonomisation des femmes au Maroc à travers « l’intégration genre dans les politiques économiques et les accords commerciaux ». Elle est menée dans le cadre d’un projet couvrant 6 pays de la région MENA (Middle East and Norah Africa). Le Centre de la femme arabe pour la formation et la recherche (CAWTAR) et l’Agence Suédoise pour le Développement International (Sida) cherchent au moyen d’une telle étude à générer des connaissances pour renforcer les capacités techniques des institutions et des organisations gouvernementales et non gouvernementales de la région MENÈRENT, le but étant d’encourager et de défendre l’égalité des sexes. La promotion de l’autonomisation des femmes repose sur deux principes : i) les femmes ont le droit tout comme les hommes de jouir pleinement de leurs droits humains et légaux ; et ii) l’accès égal des hommes et des femmes aux ressources économiques et institutionnelles permettra aux femmes de se réaliser et contribuer à l’élévation du bienêtre général